Le Panama

Le Panama est un chapeau de paille en fibres naturelles, fait main par des artisans en Équateur. Il est de couleur blanche/ ivoire avec un ruban plus foncé comme noir ou marron et est plutôt doux au toucher. Quel est son histoire? Et comment est-il fabriqué?

Tressage de chapeaux panama en Equateur

Le Panama, tout une histoire

Lorsqu’on parle de panama, on évoque avant tout la matière: les fibres de jeunes pousses de palmiers.

C’est une fois le chapeau moulé qu’il obtient sa forme masculine. En Équateur du sud, pays de sa conception, le port de ce chapeau est une tradition vestimentaire.

Le panama jusqu'au début du XXème

En premier lieu, au 16e siècle, les conquistadors espagnols arrivèrent sur la côte équatoriale. Ils remarquèrent que les natifs portaient des chapeaux de paille de toquilla qui les protégeaient du soleil et leur couvraient à la fois le cou et les oreilles. Leurs intérêts pour ceux-ci les firent en porter rapidement. 

 

Puis au 17e siècle, les Européens ont souhaité remplacer la formes des chapeaux de Montecristi et à Jipijapa par celles des couvre-chefs de style européen. Cette activité fit naître les chapeaux avec les noms de ces lieux, qui plus tard vont se différencier par leurs couleurs et leurs épaisseurs.

 

Ainsi, au 18e siècle, le chapeau en paille de toquilla fait fureur chez la noblesse espagnole. Le roi commanda des chargements entiers pour son épouse. Les botanistes, eux, se rendirent compte que la paille utilisée provenaient d’un palmier qui ne se développe qu’en Équateur (climat particulier). Sa taille peut aller jusqu’à jusqu’à 400m de hauteur pour certains !! Ils la nommèrent “Carludovica Palmata” en honneur au roi D’Espagne Charles IV et à la reine Ludovica. 

 

Finalement, durant le 19e siècle, Manuel Alfaro, s’installa à Montecristi pour monter son atelier avec ses propres plantations pour sa production de chapeaux. Son entreprise fonctionnant,  il commença à exporter des pièces vers le Panama, et ainsi toucher un marché économique étranger plus important. Le chapeau fut donc associé au pays Panama par cet amalgame. Les mérites du couvre-chef furent plébiscités durant la ruée vers l’or. Les hommes et femmes faisaient halte à l’isthme du Panama et ramenaient avec eux un chapeau qu’ils vantèrent autour d’eux.

Le panama au XXème siècle

Très en vogue dans les années 1900, suite à une exposition universelle à Paris 5 ans plus tôt, il ne s’est jamais démodé depuis. Le Pays d’Équateur n’étant pas invité à l’exposition, le chapeau fut rapidement nommé Panama. Sa qualité et son style ont fait ses preuves au fil du temps. Napoléon III et même le Prince de Galles Edward VII en firent l’usage.

 

D’ailleurs, l’intérêt pour le Panama d’Équateur grandissant, on l’exporte vers l’Europe, les États-Unis ainsi qu’en Amérique du Sud. Les travailleurs des plantations de sucres et de tabac l’utilisaient pour se protéger du soleil. Durant la guerre hispano-américaine dans les Caraïbes, le gouvernement américain commanda 50 000 unités pour parer au soleil intense.

 

Puis, durant le 20ème siècle, lors de la construction du canal du Panama, les ouvriers se couvrent du chapeau de paille. Sa popularité augmenta encore, et il fut même porté par le président Roosevelt durant une visite officielle du chantier (cliché qui fit le tour du monde), puis par un grand nombre de star d’Hollywood.

 

Carludovica Palmata pour le Panama

Le Panama, c'est fait comment ?

Récolte de la paille Toquilla

Le palmier pousse seulement dans ce milieu spécifique : un sol riche, beaucoup de zones ombragées et une grande humidité de l’air relativement frais. Sa croissance se fait sur environ 3 ans. À cet âge, les tiges des feuilles atteignent jusqu’à 6m de long. 

Alors, pendant un mois, les récoltant prennent en premier les jeunes pousses plus qualitatives, laissant le temps à de jeunes feuilles d’apparaître.

 

Pour que les feuilles soient plus légères, la récolte se fait par temps sec, afin que l’eau s’évapore. Coupées avec des machettes, elles  sont déplacées par charrette ou par camions.

Fabrication de la paille Panama

En ouvrant les tiges, les membranes des feuilles sont séparées un première fois, puis encore une seconde fois. On obtient ainsi une douzaine de pailles qui sont ensuite lavées puis bouillies dans de l’eau pendant une heure. Pendues pour sécher, les fibres sont classées classer par épaisseurs.

A Montecristi, en vue de blanchir les pailles, on les place dans un endroit hermétique avec un seau de soufre pendant 1 jour. Dans la région de Cuanca, ce procédé se fait avec de la javel !

Tissage de la paille Panama

Le tissage se fait sur un moule en bois afin d’obtenir des cônes de tailles différentes. En partant du centre de la couronne, le c^$one est tissé jusqu’à l’extérieur. Plus la paille est fine, plus le temps de réalisation est long, et plus le chapeau est de qualité. Le travail peut durer de quelques jours à plus de 6 mois !

 

La rosace sur le dessus du chapeau, là où commence le tissage, est la particularité du panama.

Finition et moulage du Panama

Pour réaliser la finition du bord du chapeau, le surplus de paille est tissé vers le centre pour créer une bordure résistante mais fine. L’excès de paille est taillé à la lame de rasoir.

Afin de régulariser le tissage, les bords sont repassés. À Montecristi, le repassage est fait au sulfure pour éclaircir davantage le chapeau.

Enfin, la paille est moulée sur différents styles de formes en bois ou en fonte d’aluminium, telles que le Fédora ou d’autres formes plus coloniales.

Puis l’intérieur du chapeau est fini par la pose de l’entrée de tête: un galon de gros grain qui fixe la taille définitive.

 

Une boutique de chapeau Panama a Cuanca

Aujourd’hui le Panama se porte à la plage autant qu'en ville. Il est devenu un accessoire au savoir faire artisanal qui le rend indémodable.

Vous possédez un chapeau en panama ?
Découvrez comment l'entretenir et le reformer.

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles

Les derniers
billets
du blog

chapellerie artisanale nantes clisson termes
Les différentes parties d’un chapeau

L’anatomie du chapeau L’univers de la chapellerie est riche, complexe et emploie des termes spécifiques.   Pour choisir son chapeau, sa casquette, son bandeau, le faire fabriquer, utiliser les bons

entretien casquette laver sécher
LAVER ET SÉCHER SA CASQUETTE

COMMENT LAVER ET SÉCHER SA CASQUETTE Vous venez de recevoir ou de commander votre casquette STUDIO GRIMEL ? Vous souhaitez en prendre soin et vous demandez comment la laver et